Peux-t-on pratiquer seul(e) le Longe côte ?

Je vous le déconseille pour une seule raison, c’est une question de SECURITE, il est toujours plus prudent d’être accompagné, « personne n’est à l’abri d’un malaise, d’une crampe, d’un avc », tout simplement d’être en difficulté.

Vous pouvez toutefois pratiqué entre amis au minimum de 3 personnes.

J’ai plusieurs élèves qui souhaitaient pratiquer seule, il y a quelques années et elles se sont vite rendues compte, qu’il y avait 3 avantages à avoir un coach :

  1.  LA SECURITE, comme toute activité sportive en pleine nature et d’autant plus en mer
  2. LA MOTIVATION, elles me disent parfois l’hiver, « tu ne serais pas là, je ne serais pas venue aujourd’hui », pour finalement dire en fin de séance « heureusement que je suis venue ! » 🙂
  3.  DIVERSIFIER les séances, afin d’éviter l’ennuie et la monotonie et garder la motivation toute l’année.

Gestes et conseils pour votre sport aquatiques en mer :

LES GESTES ESSENTIELS : 

Au bord de la plage, il y a des règles de sécurité à respecter et des conseils à suivre pour préserver l’environnement.

Geste 1 : Prévenir les pollutions aquatiques

« Les plages, je les garde propres. »

Préférez des sacs lourds ou des paniers pour transporter vos affaires car un sac trop léger risquerait de s’envoler. Soyez attentif à tous les objets légers que le vent risque d’entraîner dans l’eau comme les sacs ou bouteilles en plastique.

Geste 2 : Se renseigner avant de partir

« Pas de sortie sans avoir vérifié la météo »

Avant de partir renseignez-vous, sur les prévisions météo, les heures de marées, la force et la direction du vent pour la journée : elles sont les conditions d’une navigation en sécurité !

Geste 3 : Entretien du matériel

« J’entretien mon matériel. »

Privilégiez le lavage à l’eau claire et au savon de Marseille pour laver votre matériel. N’utilisez pas les produits qui contiennent du chlore ou de la javel.

Geste 4 : Vérifier mon matériel

« Mon matériel est vérifié je peux commencer. »

Vérifiez l’état de votre combinaison, vos bottines, vos gants (selon la saison) et casquette (en été) ou bonnet (l’hiver).

Geste 5 : Le matériel indispensable

« Avant d’aller à l’eau, je mets toujours de la crème solaire. »

La crème solaire est indispensable avant de commencer à pratiquer, que cela soit en hiver, printemps, été et automne et en particulier en Bretagne où nous avons un petit voile nuageux, où l’on pourrait penser que le soleil ne perce pas.

Geste 6 : Boire de l’eau

« Si je ne peux pas pendant, je m’hydrate avant et après la séance. »

Si nous sommes tous conscients, de la nécessité de boire de l’eau plusieurs fois par jour, on ignore, en revanche les conséquences d’une consommation trop faible.

Geste 7 : Manger avant et après activité

« J’ai mangé suffisamment mais pas trop, avant mon activité ».

L’alimentation sportive représente une réalité incontournable dès lors que l’on s’intéresse à sa forme physique.


Les conseils de prudence en mer

Le littoral est un espace réglementé, même en vacances, respecter ses règles est une question de sécurité. Le point sur les conseils de prudence en mer.

1- Avant de partir vérifiez…

La météo
Consultez toujours les prévisions météo locales avant d’effectuer votre sortie : le vent et les conditions de navigation ou de baignade peuvent évoluer rapidement !

Votre matériel
Veillez à ce que tout votre matériel de sécurité soit en bon état et adapté à votre activité .

Les dangers particuliers (dangers isolés, baïnes…)
Renseignez-vous sur les courants, sur votre zone de pratique et sur les risques qu’ils entraînent.

Vos connaissances

  • Apprenez les éléments clés de la pratique de votre activité avec des enseignants diplômés ;
  • Vérifiez régulièrement votre niveau de compétences.
  • Prenez connaissance des réglementations locales (arrêtés des préfets maritimes) et des consignes des clubs sportifs ou associations.
atttention

2- Pendant votre activité respectez…

Votre environnement
La mer est un espace naturel que nous partageons : protégez-le en respectant l’environnement. Adoptez les écogestes du plaisancier.

Les règles de pratique
Chaque sport a ses règles : les respecter, c’est garantir la sécurité et faciliter la cohabitation entre tous.


En natation

« Nagez accompagné(e) et pas n’importe où »

1- Avant d’entrer dans l’eau

Choisissez de préférence une zone autorisée et surveillée : les zones interdites sont souvent dangereuses et engageraient votre responsabilité en cas d’accident.

Informez votre entourage.

Vérifiez la couleur du drapeau de baignade.

Renseignez-vous sur les courants et les marées : ils peuvent vous empêcher de rejoindre la rive.

  • Prenez garde en particulier aux baïnes (voir schéma) en Atlantique ou aux bâches en Manche : ces eaux d’apparence calme cachent de forts courants qui entraînent vers le large. Pour les marées (Atlantique, Manche, mer du Nord) :
  • Consultez la presse locale, les extraits d’annuaires de marées ou le site internet du SHOM (service hydrographique de la marine)

Repérez les endroits où les vagues se « brisent » : ce sont les plus risqués pour le nageur.

Vérifiez la température de l’eau, car vos capacités seront diminuées dans une eau trop froide.

Contrôlez votre forme : vous devez pouvoir garder la tête sous l’eau pendant 10 secondes au moins 3 fois de suite et pouvoir nager 10 minutes en récupérant rapidement. Si vous n’y arrivez pas, ne vous éloignez pas du bord de la plage.

2- Pour éviter tout accident

Surveillez vos proches et surtout les enfants dans l’eau, pour pouvoir donner l’alerte immédiatement en cas de difficulté.

Dans les zones non surveillées, organisez votre propre sécurité : ne vous baignez pas seul(e).

En cas de fortes chaleur, allez dans l’eau régulièrement (idéalement, tous les quarts d’heure) et entrez-y progressivement afin d’éviter hydrocution ou malaise.

Évitez de nager au-delà de 300 mètres du rivage. Attention, avec la prise au vent, les bouées ou matelas gonflables rendent la baignade très dangereuse !

Évitez les berges abruptes ou glissantes : vous pourriez tomber ou ne pas arriver à sortir de l’eau.

Les baïnes (ou bâches). Sur les plages de sable, prenez garde aux baïnes (ou bâches). Ce sont des cuvettes d’eau séparées de l’océan par un banc de sable. Elles se vident à marée descendante en créant un fort courant qui entraîne les nageurs vers le large.

Visuel d'une baïne

Qui contacter en cas d’urgence ?

Numéros d’urgence à terre, en mer et radio VHF

Vous êtes sur le littoral, confronté à une urgence à terre ( sur la plage, sur les rochers…)

  • 15 – SAMU
  • 18 – Sapeurs pompiers ou 112 numéro d’urgence européen (à partir d’un poste fixe ou d’un portable)

Vous êtes sur le littoral, confronté à une urgence en mer

  • Le 196, numéro national d’urgence dédié au sauvetage en mer. Appel gratuit depuis un téléphone fixe ou portable. Ce numéro permet d’alerter le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage en mer (CROSS) le plus proche de l’appel. Il concerne uniquement les urgences en mer et non celles à terre. Il permet de signaler une situation d’urgence en mer ou une inquiétude.

Infographie « Sauver des vies en mer »

Les CROSS peuvent également être joints par région aux numéros suivants :

  • Cross Gris-Nez (Manche Est et mer du Nord) 03 21 87 21 87
  • Cross Jobourg (Manche Centrale ) 02 33 52 16 16
  • Cross Corsen (Manche Ouest) 02 98 89 31 31
  • Cross Etel (Atlantique) 02 97 55 35 35
  • Cross La Garde (Méditerranée) 04 94 61 16 16
  • Sous-Cross Aspretto (Corse) 04 95 20 13 63
  • Cross Antilles – Guyane : 05 96 70 92 92
  • Cross La Réunion : 02 62 43 43 43

Le Guide des loisirs nautiques en mer (sécurité et environnement)

Cet article vous a plu  ?

Merci de votre soutien en partageant sur facebook ou vos amis par mail.

 

SOURCE : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.