COMMENT « LAVER » SA COMBINAISON ?

ASTUCE MÉCONNU :

D’après un ingénieur néoprène de chez tribord, vous pouvez rincer votre combinaison dans la machine à laver, à froid avec un assouplissant, en fin et début de votre saison, afin que votre combinaison retrouve son élasticité et d’éviter la mauvaise odeur.

COMBINAISON SANS ODEURS : autres solutions

Pour que votre combinaison n’ait pas de mauvaise odeur, vous devez la rincer abondamment avec de l’eau claire dans une bassine ou sous votre douche avec de l’eau froide, intérieure comme extérieur, puis la faire sécher dans un lieu sec. Surtout ne pas oublier de bien rincer la fermeture éclaire, afin d’éviter qu’elle se grippe.

Pour aller plus loin, vous pouvez utiliser une solution bactéricide que vous pourrez trouver dans vos magasins de sport, rayon plongée. En voici quelques-uns  :

Bacterless® combinaisons , les laboratoires CMA le définisse comme nettoyant, désinfectant, anti-microbien et désodorisant, qui respecterait le néoprène la peau et l’environnement (biodégradable d’après les données fournies par le fabricant) ;
Piss Off de chez Rip Curl ;
O’neill Wetsuit Cleaner

Je n’ai essayé aucune de ces solutions, je ne peux donc pas avancer leurs efficacités, si vous faites le choix d’en essayer une, je vous conseille toute fois, de bien lire la notice avant toute utilisation, afin d’éviter toute réaction allergique. Pour ma part, je la rince à l’eau claire, froide et la fais séchée dans un lieu sec, elle n’a aucune mauvaise odeur.

CE QU’IL NE FAUT JAMAIS FAIRE !!!!

Ne jamais mettre sa combinaison  dans le sèche-linge ou encore à sécher sur un radiateur ou séche-serviette, cela réduit considérablement la vie de votre combinaison !

ASTUCE POUR FAIRE SÉCHER VOS BOTTINES

Accrochez vos bottines au bout d’un cintre, les pointes vers le haut 🙂

J’espère que ce petit article aura répondu à vos attentes, je vous souhaite de belles séances avec votre super combi qui sent bon  ! 😉IMG_20150725_141547

7 thoughts on “COMMENT « LAVER » SA COMBINAISON ?

  1. Simplement l’odeur du néoprène me lève le coeur. Le fait de magasiner un wet en boutique, ne me fait pas. Connaissez-vous un truc pour éliminer l’odeur du néoprène ?

    • Bonjour,
      merci pour votre message.

      Pour répondre à votre question :
      – VEGE CLEAN est un produit 100% biodégradable n’apportant aucun impact aux écosystèmes aquatiques. Ce ne sont pas des produits actifs (chimiques), mais des bactéries chargées de combattre les odeurs, les graisses corporelles, etc…
      -l’EAU OXYGENEE diluée dans un grand bac d’eau clair et à laisser tremper 10-20 min. Ça enlève les odeurs et ça désinfecte la combine.
      – vous pourrez trouver dans des magasin de surf, du PISS-OFF ! Vous en trouverez chez Rip Curl par exemple. Vous n’avez plus aucune odeur ensuite !
      – ou encore le BACTERLESS, cité un peu plus haut dans l’article, c’est un désinfectant pour néoprène, 12€ le litre. un bouchon dilué dans 10 litres d’eau pour une combinaison, trés efficace et beaucoup moins chère que Piss-off.

      J’espère que mes réponses vous auront aidé, n’hésitez pas à faire retour, si vous essayez une des solutions ou si vous avez d’autre question, je me ferais un plaisir de vous répondre.

  2. Bonjour, j’ai un problème avec une combinaison Tribord. Je ne l’ai portée qu’une fois, pour faire du longe-côte dans l’eau froide (en Décembre dans le Sud). Depuis, elle pend dans le garage. J’ai cru qu’il y avait un rat crevé dans le garage, tellement elle sent mauvais. Pourtant je l’ai porté seulement trois heures, n’ai pas eu chaud, n’ai pas uriné dedans comme certains plongeurs, et l’ai rincée dès mon arrivée à la maison. En fait, le papier « Mode d’emploi » qui était fourni avec quand elle était neuve, sent terriblement mauvais aussi. C’est une odeur qui brûle un peu, donc bien chimique, un mélange chlore et skunk. Je trouve cela inquiétant, je me demande quelles sont les substances dégagées par cette combinaison, ça pourrait bien être toxique…

    • Bonjour Madame,
      je comprends votre désarrois, et il peut avoir plusieurs raisons à cela :
      – soit votre combinaison est défectueuse et dans ce cas je vous conseille de la ramener à votre magasin décathlon, en ayant auparavant pratiquer les conseils cités dans l’article,
      – soit votre garage est un peu humide.

      De quoi est composé une combinaison ?
      Celle-ci doit avoir deux caractéristiques essentielles : « La chaleur et la souplesse. Donc les composants et la construction doivent permettre de libérer le torse », actuellement, seul le néoprène répond à ces deux demandes. De fait, « 99,9 % des combinaisons sont à base de néoprène ». Il n’y a guère que sur certaines tenues estivales, de 1 à 2 millimètres d’épaisseur (jusqu’à 6 millimètres en hiver) que l’on a pu développer un composant alternatif, un tissu membrané.

      De quoi est composé le néoprène ?
      Développé dans les années 1930 par Du Pont de Nemours, ce caoutchouc synthétique est très vorace en énergie fossile. Il peut être fabriqué à base de pétrole : en raffinerie, on dissocie ses composants et on mélange le butadiène obtenu avec du chlore pour avoir du chloroprène qui sera polymérisé (interaction de petites molécules), et cela donne du néoprène.

      Un autre procédé fait appel au calcaire mais là, le pétrole est fortement utilisé pour faire chauffer la pierre et en extraire de l’acétylène qui sera chloré lui aussi. La plupart des recherches actuelles portent sur le remplacement de ce tissu peu écolo mais, si l’on parle du guayule, arbre originaire du Mexique qui donne un latex aux caractéristiques proches du néoprène, il faut tout de même y introduire 40 % du matériau habituel. Bref, dans l’immédiat, on ne se passera pas du néoprène.

      Mais il n’est qu’un composant parmi les trois couches qui constituent une combinaison. À l’intérieur, on trouve le plus souvent du polyester pour obtenir une texture plus douce. La couche extérieure varie dans sa composition mais elle est une sorte de coupe-vent qui empêche que le reste ne se refroidisse. Le néoprène n’est que la couche intermédiaire : c’est une mousse qui contient des bulles d’azote qui assurent l’isolation, comme un double vitrage. Et contrairement aux combinaisons de plongée grand froid, elles ne sont pas étanches : elles laissent passer un peu d’eau qui, réchauffée au contact de la peau, assure aussi une isolation thermique.
      Le néoprène est le matériau phare des combinaisons de sports d’eau. Il associe une bonne isolation thermique à une grande souplesse. Il est aussi résistant tout en restant léger !

      Comment vous protège-t-il du froid de l’eau ? Par ses propriétés hydrophobes : un film d’eau se forme entre la combinaison et votre corps, permettant de maintenir une température constante et agréable. Ce film fait office de couche isolante et vous évite de greloter, même en plein hiver !

      Avec vous pu appliquer les conseils listés plus haut pour lavez votre combinaison ?

      ASTUCE MÉCONNU :

      D’après un ingénieur néoprène de chez tribord, vous pouvez rincer votre combinaison dans la machine à laver, à froid avec un assouplissant, en fin et début de votre saison, afin que votre combinaison retrouve son élasticité et d’éviter la mauvaise odeur.
      COMBINAISON SANS ODEURS : autres solutions

      Pour que votre combinaison n’ait pas de mauvaise odeur, vous devez la rincer abondamment avec de l’eau claire dans une bassine ou sous votre douche avec de l’eau froide, intérieure comme extérieur, puis la faire sécher dans un lieu sec. Surtout ne pas oublier de bien rincer la fermeture éclaire, afin d’éviter qu’elle se grippe.

      J’espère avoir pu vous aider et espère que vous trouverez satisfaction.

      Sportivement
      MISS AQUA PLANET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.