Quelles combinaisons néoprène choisir ?

La combinaison est indispensable dans notre région ! 😉

Elle aide à lutter contre le froid et les agressions extérieures dans notre mer adorée,  où votre corps se refroidit 25 fois plus vite que dans l’air !

La combinaison néoprène est le plus souvent votre premiers achats, pour des raisons de confort et d’hygiène et la choisir peut s’avérer parfois compliquée…. Il existe plusieurs types de combinaisons, pour s’adapter à toutes les conditions climatiques, et quelque soit votre degré de frilosité !

Seulement une fois,  arrivé dans le rayon combinaison, de nombreuses interrogations vous arrive en tête, quelle combinaison est la plus adéquate à mon activité de longe côte, march’aquatonic, d’aqua palm fit ou encore de rando PMT :

Connaître la température de l’eau de votre spot :

Une combinaison est constituée d’une couche de néoprène qui s’ajuste parfaitement à votre corps, elle doit être une seconde peau.

Elle doit mouler votre corps, juste ce qu’il faut pour laisser passer une fine pellicule d’eau afin que votre corps la réchauffe. Cette eau va vous isoler et vous donnera la sensation de chaleur indispensable pour pourvoir vous mouvoir dans l’eau froide.

Critère 1 : choisir sa combinaison en fonction du type d’utilisation. Selon le sport aquatique que l’on pratique, la période de l’année, la fréquence et la région, on s’orientera vers une combinaison d’épaisseur différente. Le choix de l’épaisseur dépend de la température de l’eau, de l’air et de la force du vent.

Par exemple  : l’hiver dans le sud, on prendra plutôt une 4/3, alors qu’au nord on privilégiera une 5, 6mm ou voir même une 7mm. Selon la fréquence de vos séances, on privilégiera des matériaux souples, confortables et légers, d’une gamme supérieure. 

Critère 2 :  bien choisir la taille de sa combinaison en fonction de son poids, sa taille et éventuellement de son tour de hanche et de poitrine/torse.

Tous les fabricants n’utilisent pas le même type de mensuration pour la conception et la fabrication des combinaisons. Si une marque propose un large choix de tailles, cela signifie qu’il y une garantie de technique, de savoir faire. Il est impératif que la combinaison soit bien ajustée au corps pour ne pas avoir de perte de chaleur.

Pour information, les valeurs données ci-dessous sont indicatif, cela dépend si vous êtes frileux, de la durée passée dans l’eau, de votre âge, de votre état de fatigue. Il faudra donc choisir une combinaison plus chaude pour l’un, plus souple pour l’autre. Votre niveau de pratique est également un élément à prendre en compte.

Choisir en fonction de la température de l’eau :

La barrière thermique ultime :  wetsuit-experience-thickness

Combinaison CAGOULE,  manche longue, jambe longues

Pour des eaux froides 8ºC et MOINS , privilégiez une combinaison de 7mm d’épaisseur de néoprène

La meilleure protection pour les eaux froides : wetsuit-experience-thickness

Combinaison CAGOULE ou SANS CAGOULE,  manches longues, jambes longues

Combinaisons d’hiver :
La combinaison 6/5/4 (6mm sur les parties vitales, 5mm sur les bras et 4mm sur les jambes)
Elles sont généralement équipées d’une cagoule.
Pour les eaux à température de 8ºC – 12°C, privilégiez une combinaison de 6 à 5 mm d’épaisseur de néoprène.

L’indispensable de l’automne  : wetsuit-experience-thickness

Combinaison manches longues, jambes longues
Le modèle plus épais, la 4/3 suit la même conception : 4mm sur le torse ainsi et 3mm sur les membres qui craignent moins le froid.
Ces combinaisons sont souvent les plus utilisées quand on souhaite avoir une seule combinaison polyvalente pour un maximum de conditions.
Pour des eaux tempérées 10ºC – 14ºC , privilégiez une combinaison de 4mm d’épaisseur de néoprène

La combinaison de printemps : wetsuit-experience-thickness

Combinaison ou Shorty, manches longues ou courtes, jambes courtes
La première épaisseur disponible est celle que l’on nomme 3/2.
L’épaisseur du néoprène est alors de 3 millimètres sur le torse ainsi que sur les parties vitales, et 2 millimètres au niveau des bras et des jambes.
Pour des eaux tempérées 14ºC – 18ºC , privilégiez une combinaison de 3mm d’épaisseur de néoprène

Une agilité idéale pour l’été : wetsuit-experience-thickness

Shorty, manches longues ou courtes, jambes courtes.

Cette combinaison avec des jambes et des manches courtes s’utilise généralement entre le début et la fin de l’été et s’adapte parfaitement aux personnes qui  ne craignent pas le froid, quelque soit la température. Elle fait généralement 2mm d’épaisseur.

Pour des eaux chaudes 17ºC – 20ºC, privilégiez une combinaison de 2mm d’épaisseur de néoprène

Les caractéristiques des combinaisons :

Pour le confort, c’est le détail qui fait la différence :

  • le col doublé en néoprène lisse sur 360° sans couture évitera les irritations.
  • Les finitions au niveau des poignets et des chevilles limiteront les entrées d’eau.
  • Moins il y aura d’empiècements sur la combinaison, moins il y aura de risque d’entrée d’eau.
  • L’idéale, ne pas avoir de couture au niveau des lombaires est aussi un gage de confort.
  • La qualité des renforcements au niveau des genoux permettra de limiter les risques d’enfoncement.
  • Les coutures S au niveau des manches est le dessin parfait pour ramer en toute liberté.

Il existe 3 principaux types de coutures :

  • à plat (flatlock), les coutures flatlock sont utilisées sur les combinaisons 3/2 de mi-saisons ou de plein été. Ce sont des coutures à plat qui laissent entrer l’eau.
  • GBS (cousues/collées), les coutures GBS que l’on trouve en général sur le milieu de gamme en 2mm, 3/2mm, 4/3 mm, 5/4mm sont plus étanches.
  • galonnées (technologie sans couture), la technologie sans couture (ou galonnée), est totalement étanche et constitue le haut de gamme.

Le choix des coutures améliore le confort et diminue les risques d’entrée d’eau et d’irritation.

La chaleur :

Le Firewall ou « plastron » est rajouté sur les zones vitales du corps comme la poitrine et les reins pour isoler et les maintenir au chaud. C’est du néoprène associé à un jersey isolant qui évacue l’eau. La technologie à bulles d’air, présente sur le haut gamme permet également d’accroître la sensation de chaleur.

Le choix du type de néoprène :

De nos jours, les combinaisons ont énormément évoluées, les dernières innovations technologiques en matière de néoprène proposent des avantages incroyable, par rapport au néoprène traditionnel. Ils apportent de la souplesse, des propriétés d’hydrophobie, un séchage rapide et une légèreté.

Zip arrière ou Zip avant ?

Un autre élément très important à prendre en compte dans le choix de la combinaison est le système de fermeture. Qu’il soit frontal ou dorsal : attention à la construction et à la copie. Un système breveté est une garantie contre les risques d’entrées d’eau. Pour savoir si le système est efficace et étanche, il ne faut pas hésiter à retourner la combinaison, la détailler sur l’envers et la comparer. La barrière (ou « soufflet ») est bien souvent rajouté grossièrement alors que pour une parfaite protection, ce doit être la matière principale de la combinaison.

Concernant la fermeture avant ou arrière, il y a des avantages dans les 2 cas :

  • Combinaison à fermeture arrière,  elle est plus facile à enfiler.
  • Combinaison à fermeture avant,  il y a moins de risque d’entrées d’eau.

Votre choix se portera,  soit sur le côté pratique, votre morphologie ou sur l’esthétisme.

Tempérez votre chaleur, nuancer l’épaisseur !

En aqua palm fit et en rando PMT, le froid est notre pire ennemi ! En plus de votre combinaison, il ne faut pas hésiter à superposer les couches de néoprène…

Pour éviter d’acheter une combinaison pour chaque saison ou condition météorologique (sachant qu’en Bretagne, il peut faire beau et temps pluvieux, en alternance dans la même journée 😉 ), je vous conseille d’y associés d’autres produits, à votre combinaison en fonction de la température.
Vous pouvez ainsi compléter votre isolation thermique avec un lycra, une cagoule, un lycra-cagoule, gants, bottines, chaussettes néoprène.

Si possible, essayez votre combinaison avant :

Votre combinaison néoprène sera comme une seconde peau : la plus ajustée possible. Lors du premier essai, vous vous sentirez sans doute serré, comprimé et vous aurez du mal à l’enfiler, surtout avec 20 °C dans votre magasin Intersport. Mais ne vous inquiétez pas, c’est normal et temporaire, car le néoprène s’écrase sous l’effet de la pression, vous donnant donc plus de liberté une fois dans l’eau ! Votre combinaison une fois sur vous, pratiquez quelques mouvements de bras et des flexions pour vérifier que vous êtes libre de tous vos mouvements : vous ne devez surtout pas être opprimé au niveau du cou, des bras et de la cage thoracique, pour pouvoir respirer amplement et naturellement, sans gêne.

Alors, avez-vous fait votre choix ? 🙂

 

Cet article vous a aidé ? Soutenez-moi, partagez, merci

 

Source : www.olaian.fr, www.quiksilver.fr, www.subea.fr et fort de mon expérience 🙂

One thought on “Quelles combinaisons néoprène choisir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.