Le diabète et l’aquagym, font-ils bon ménage ?

Vous êtes diabétique et/ou vous souffrez de surcharge pondérale ?

La marche aquatique et l’aquagym sont faites pour vous ! Ces séances sont une invitation à « se remuer », pour se sentir bien : physiquement (renforcement musculaire, cardio), moralement (iode, rire, connaissance), en petits groupes de 10 à 14 personnes, en s’adaptant aux possibilités physiques de chacun. Un travail varié est proposé en utilisant différents matériels (frites, planches, vagues,…).

Celles-ci pratiquées de manière modérée et avec régularité, sont excellentes pour prévenir les maladies chroniques comme le diabète.

Qu’est ce que le diabète ?diabète loupe

Le diabète est un trouble de l’assimilation, de l’utilisation et du stockage des sucres apportés par l’alimentation. Cela se traduit par un taux de glucose dans le sang (encore appelé glycémie) élevé : on parle d’hyperglycémie.

Les aliments sont composés de lipides (graisses), protides (comme la viande) et glucides (sucres, féculents). Ce sont eux qui fournissent l’essentiel de l’énergie dont a besoin le corps pour fonctionner, passent dans l’intestin, puis rejoignent la circulation sanguine.

Quand on mange, le taux de sucre dans le sang augmente, les glucides sont alors transformés essentiellement en glucose. Le pancréas détecte l’augmentation de la glycémie. Les cellules bêta du pancréas, regroupées en amas appelés « îlots de Langerhans », secrètent de l’insuline. L’insuline permet au glucose de pénétrer dans les cellules de l’organisme : muscles, tissus adipeux, et le foie où il va pouvoir être transformé et stocké.

Ainsi la glycémie peut augmenter légèrement, puis revenir à un taux normal et le glucose être converti en réserves et en énergie. Chez les personnes atteintes de diabète, ce système ne fonctionne pas.

Faire régulièrement du sport est important dans l’équilibre du diabète, il fait partie intégrante du traitement contre le diabète, au même titre que le régime alimentaire et l’insuline.
Il ne s’agit pas de devenir un athlète cependant l’exercice physique est un excellent moyen de prévention des complications du diabète.

Que disent les scientifiques ?diabète2

Un adulte en bonne santé marchant rapidement 30 minutes par jour, réduit de 40% le risque de développer un diabète, d’après la fédération internationale du diabète (IDF).
Si le diabète est affirmé, l’activité physique garde toute sa valeur. L’association française des diabétiques déclare que ces bienfaits sont confirmés, et constatés.

80% des diabétiques appartiennent à ce que l’on appelle le type 2.

Touche près de 3 millions de personnes en France !
Leur pancréas n’est pas capable à lui seul de produire suffisamment d’insuline autogène.
Les médecins recommandent vivement à ce type de patient de faire du sport pour réguler leur métabolisme. L’effort physique favorise le passage du glucose dans le sang et les muscles, où il est brûlé pour alimenter ceux-ci  en énergie. Cette élimination naturelle réduit le besoin en insuline.

20% des diabétiques appartiennent au type 1. Leur organisme ne produit aucune insuline et il faut leur en injecter.

Dans ce cas, le sport ne fait pas partie du traitement usuel en vue de la régulation du métabolisme, mais permet d’injecter de plus faible dose d’insuline avant le sport. Rien ne les empêche de faire de la gymnastique aquatique pour améliorer leur qualité de vie et l’image qu’ils ont d’eux-mêmes et de leur corps, ainsi que pour prévenir les éventuelles maladies associées, notamment les affections cardio-vasculaires ou nerveuses.

Quelle est la différence entre le diabète insulinodépendant et non insulinodépendant ?

La diabète insulinodépendant est traité par des piqures d’insuline alors que le diabète non insulinodépendant est traité par le régime avec ou sans comprimés.

Quels sont les bienfaits de l’aquagym sur votre diabète ?bienfait

Bénéfique pour tous, l’activité physique régulière l’est davantage pour les diabétiques : lors d’un exercice physique, une quantité importante de sucre est brûlée par les muscles et l’action de l’insuline est améliorée.

Les avantages sont nombreux :
• augmentation de la sensibilité des tissus à l’insuline
• travail de l’appareil cardiovasculaire
• diminution du taux de graisses dans le sang (cholestérol, triglycérides)
• baisse de la tension artérielle
• augmentation de la dépense calorique et de la masse musculaire

Outre les bénéfices physiques, l’activité physique joue également sur notre psychisme. En effet, pratiquer une activité physique améliore l’estime de soi, diminue le stress et procure un réel bien-être.
L’aquagym et la marche aquatique peuvent être pratiquées à tout âge. À allure raisonnable, la marche aquatique ne fatigue pas les articulations et améliore le rythme cardiovasculaire, la capacité respiratoire et le développement musculaire. L’eau soulage les tensions sans risque de traumatisme et constitue un environnement quasiment sans danger. De plus, grâce à la résistance de l’eau, vous avez un massage et vous ne portez pas votre poids.

Quels sont les sports conseillés ?

Marche aquatique, Aquagym, marche, vélo, jogging.
Les exercices recommandés doivent tenir compte de votre âge, de votre état de santé général et de votre condition physique du moment.
Trouvez des exercices que vous aimez pratiquer et cherchez des façons d’augmenter votre niveau d’activité physique. L’essentiel est de bouger tous les jours, quel que soit l’exercice.

SPORT A ÉVITER :TENNIS-SQUASH

Les activités demandant un effort intense ou irrégulier (squash, tennis, football…) sont à éviter : ils sont source de malaise par hypoglycémie, c’est-à-dire de chute brutale du taux de sucre dans le sang, lorsqu’il faut répondre brutalement à une forte demande en énergie de la part des muscles.

Pour les diabétiques non insulinodépendants, l’exercice physique (marche, jogging, jardinage…) est indispensable, comme le régime alimentaire et les médicaments antidiabétiques lorsque ceux-ci sont nécessaires. Les sports dangereux ou nécessitant un effort bref et intense (sprint par exemple) sont déconseillés.

Pour les diabétiques insulinodépendants, l’exercice doit faire baisser les doses d’insuline, de façon à éviter une hypoglycémie. Cette adaptation doit être effectuée sous le contrôle du médecin la première fois.

Votre vie quotidienne est remplie d’occasions de pratiquer une activité physique.

C’est le cas :
• des travaux de jardinage et de bricolage
• des escaliers à monter à pieds
• des jeux de plein air avec les enfants
• de l’achat du pain, du journal sans prendre la voiture
• de la promenade du chien
• de l’utilisation du vélo plutôt que de la voiture

Il est indispensable que vous préveniez votre professeur de sport, si vous souffrez de diabète et que vous l’informiez si vous êtes ou non insulinodépendante.

QUELQUES MESURES A PRENDRE, pour la reprise du sportdiabète !

Si vous souhaitez pratiquer une activité physique plutôt intense ou reprendre le sport, parlez-en à votre médecin traitant, (n’oubliez pas en même temps, de lui demander un certificat médical). Il vous aidera à trouver l’activité la mieux adaptée à votre état de santé et à vos préférences.
Si vous êtes traité par insuline, il existe un risque d’hypoglycémie (taux de sucre dans le sang trop bas).

Les manifestations d’une hypoglycémie :
• transpiration, sueurs froides
• faim impérieuse
• anxiété
• étourdissements
• tremblements
• comportement inhabituel
Pour éviter l’hypoglycémie, vous devez programmer votre activité sportive en diminuant la dose d’insuline qui précède et en mangeant plus de sucres lents auparavant (pour le repas de midi, par exemple, si vous faites du sport juste après). Le mieux est d’en parler avec votre médecin traitant.

Comment stopper un malaise hypoglycémique d’un diabétique ?

Si vous n’avez pas de glucomètre : lui donner immédiatement 6 morceaux de sucre dilués dans de l’eau ou 2 cuillerées de confiture. Par précaution, et si possible, conseiller de manger une assiette de pâte ou de riz. Si vous avez un appareil pour tester la glycémie, suivez le protocole proposé par le médecin ou le diabétologue en fonction des chiffres. Si le malaise persiste, évacuer vers un hôpital.

Faut-il donner du sucre à un diabétique qui fait un malaise ?

Oui, seulement s’il est diabétique insulinodépendant.
Source (Larousse Médicale, RSI, Mutualité, IDF, FMNS)

One thought on “Le diabète et l’aquagym, font-ils bon ménage ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.