AMÉLIORER VOTRE CRAWL EN 5 MINUTES !

Corrigez vos erreurs en les identifiant…

ENTRÉE CROISÉE :

Si vous avez constaté qu’en nageant le crawl, vos mains ont une entrée croisée, c’est à dire que si on divise le corps en 2, du haut vers le bas, votre main se retrouve vers le côté opposé. Votre attaque (prise d’appui) est donc trop croisée.

• Vu de dessus
• Le bras dépasse l’axe médian du corps (ligne rouge)

Vanessa-Miss Aqua Planet

Vanessa-Miss Aqua Planet

CONSÉQUENCE : Cette erreur, vous fait avoir un balayage des jambes et fait perdre votre hydrodynamisme suite aux mouvements latéraux du bassin, avec un effet de freinage accru.

CORRECTION : Pour corriger cette mauvaise habitude, changez votre orientation visuelle (tête émergée) lors de la prise d’appui et faites une sur-correction (c’est à dire exagérer la correction de votre mouvement). Veuillez à conserver, la tête dans l’axe et le bassin fixe, tout en favorisant la rotation du tronc et des épaules.

ENTRÉE LATÉRALE :

Si vous constatez que lorsque votre main rentre dans l’eau, elle se trouve sur le côté, c’est que votre prise d’appui et votre traction sont trop latérales.
• Vu de dessus
• Le bras rentre dans l’eau sur le côté

Vanessa-Miss Aqua Planet

Vanessa-Miss Aqua Planet

CONSÉQUENCE : Comme pour l’entrée croisée, cette erreur, vous fait avoir un balayage des jambes et vous fait perdre votre hydrodynamisme, suite aux mouvements latéraux du bassin, avec un effet de freinage accru.

CORRECTION : Pour corriger cette mauvaise habitude, changez votre orientation visuelle (tête émergée) au moment de l’entrée et faites une sur-correction.
Puis cherchez à réaliser des mouvements dans l’axe ou proche de l’axe, selon les possibilités articulaires de vos épaules. Conservez la tête dans l’axe et le bassin fixe tout en favorisant la rotation du tronc et des épaules.

NAGE EN RATTRAPE :

Vous avez constaté que votre main reste trop longtemps en appui, c’est à dire que vous n’avez pas encore enfoncé votre main dans l’eau alors que l’autre bras l’a déjà rejointe.
• Vu de dessus
• Vos bras se rejoignent à chaque fin de mouvements de bras

Vanessa-Miss Aqua Planet

Vanessa-Miss Aqua Planet

CONSÉQUENCE : Cette erreur, vous fait avoir une nage saccadée, c’est donc une perte d’énergie.

CORRECTION : Pour corriger cette mauvaise habitude, vous devez passer immédiatement de la prise d’appui à la traction. Veillez à la coordination appui-sorti. Vos bras doivent toujours se retrouver en opposition.

TRACTION ET POUSSÉE LATÉRALES :

Vous avez constaté que vous nagez comme un surfer, comme si vous aviez une planche de surf sous votre corps, c’est -à- dire que vous avez les mains qui entrent et sortent de l’eau sur le côté.
• Vu de dessus
• Vos bras son écartés sur le côté, position du surfer

TRACTION ET POUSSÉE LATÉRALES

TRACTION ET POUSSÉE CROISÉES :

Vous avez constaté lorsque vous nagez le crawl, que vos mains franchissent l’axe médian lors de la traction et de la poussée, c’est- à- dire que si on divise le corps en 2, du haut vers le bas, votre main se retrouve vers le côté opposé.
• Vu de dessus
• Vos bras traversent l’axe médian lors de la traction et de la poussée

Vanessa-Miss Aqua Planet

Vanessa-Miss Aqua Planet

CONSÉQUENCE : Cette erreur, vous fait perdre votre hydrodynamisme par des mouvements latéraux du bassin, avec un effet de freinage accru.

CORRECTION : Pour corriger cette mauvaise habitude, changez votre orientation visuelle pendant la traction et la poussée et exagérez la correction.
Veuillez à conserver, la tête dans l’axe et le bassin fixe, tout en favorisant la rotation du tronc et des épaules.

LA MAIN GLISSE DANS L’EAU PENDANT LA TRACTION ET LA POUSSÉE :

Vous avez constaté que votre main ne prend pas appui sur l’eau et provoque des turbulences.main2

CONSÉQUENCE : La position de votre main n’est pas assez à l’horizontal et creusée, imaginez que votre main est la pelle d’un bulldozer.
C’est aussi le fait que votre poussée est trop faible, je dis d’habitude d’ « épouser » l’eau et pas de se battre avec elle, mais dans votre cas, il faut « affronter » l’eau.

CORRECTION : Pour corriger ce petit défaut, recherchez l’appui dans l’eau, utilisez tout votre avant-bras comme surface de poussée en pivotant le haut du bras vers l’intérieur, amener la main vers les pieds pendant la poussée.
C’est l’orientation des mains qui va aider à la flottaison (portance) et à l’énergie de la propulsion (trainée). Le nageur devra ajuster continuellement le positionnement de sa main, pour un maximum d’efficacité.

ÉDUCATIF : vous pouvez vous essayer à plusieurs exercices éducatifs :
• nager à un bras,
• avec le poing fermé,
• avec 1 doigt

SORTIE PREMATUREE :

Vous avez constaté que votre main émerge trop vite à hauteur des hanches, du bassin.
• Vu de côté, plan sagittal

Vanessa-Miss Aqua Planet

SORTIE DE LA MAIN :

Vous avez constaté que votre main émerge en premier, au lieu de votre coude.
• Vu de côté, plan sagittal
• Lors de la fin de la poussée, vous avez votre main qui sort en premier au lieu de votre coude.

sortie de la main

RETOUR AÉRIEN LATÉRAL, BRAS TENDU :

Vous avez constaté que votre main frôle l’eau latéralement.
• Vu de dessus

Vanessa - Miss Aqua Planet

Vanessa – Miss Aqua Planet

CONSÉQUENCE : Vous avez une perte d’hydrodynamisme suite aux mouvements latéraux de votre bassin, avec un effet de freinage accru.

CORRECTION: Pour vous corriger, vous allez vous concentrez sur le retour aérien de votre bras, en visant votre coude vers le ciel, au « zénith », effleurer l’eau à côté de votre corps.

ÉDUCATIF : La fermeture éclaire : votre main longe votre corps, de votre cuisse à votre aisselle.

PHASE D’APPUI TROP BRÈVE :

Vous avez constaté qu’après l’entrée dans l’eau de votre main, celle-ci passe directement en phase de traction, sans passer par la phase d’appui.

CONSÉQUENCE : Vous corps tangue trop pendant la respiration et votre main franchit l’axe médian pendant la traction et la poussée.

CORRECTION : Pour vous corriger, (ce qui pourrait être une mauvaise habitude chez certain), vous allez vous exercer à l’éducatif de la nage en rattrapé.

RÔLE ASYMÉTRIQUE :

Vous avez constaté que votre corps tangue exagérément d’un côté.
• Vu du dessusnat-oscillation_TANGAGE

CONSÉQUENCE : Vous avez un bras qui travaille plus que l’autre…Vous avez un mouvement asymétrique des bras, une perte de poussée, et de traction et une de vos mains franchit l’axe médian pendant la traction et la poussée.

CORRECTION : Pour vous corriger, respirez en trois temps, c’est-à-dire respirer sur trois mouvement, tant à gauche qu’à droite et changez votre orientation visuel.

ÉDUCATIF: nagez à un bras

BATTEMENTS EN JAMBES ECARTEES :

Vous avez constaté que vous écartez les jambes pendant les battements, ceci est souvent suite à un rôle d’asymétrie.
• Vu de dessus

Vanessa-Miss Aqua Planet

Vanessa-Miss Aqua Planet

CONSÉQUENCE : Vous vous freinez.

CORRECTION : Pour vous corriger, respirez en trois temps, c’est-à-dire respirer sur trois mouvement de bras, tant à gauche qu’à droite, battez des jambes en les croisant pendant les deux premiers mouvements de bras (= sur-correction).

BATTEMENTS PIEDS EN ANGLE DROIT :

Vous avez constaté que vous battez des jambes avec les pieds dirigés vers votre corps.
• Vu de côté, plan sagittal
• Vos pieds sont flex et non en pointe

Vanessa-Miss Aqua Planet

Quelques notions à se rappeler….

Comment un individu n’ayant jamais été dans l’eau (« un terrien ») fait-il pour se transformer en nageur de crawl?

Le crawl implique 4 notions de base :

1) L’horizontalité pour faire coïncider l’axe du corps et l’axe de déplacement

Nathalie Gal-Savoir nager

2) La propulsion (mais surtout le rythme et l’équilibre générés par les battements des pieds).

Nathalie Gal-Savoir nager

3) Le mouvement des bras (de l’impulsion à la récupération)

Mouvements dans l’axe du corps.
Lors de la traction poussée en Crawl vus du dessous :

Patrick Schmitt-Découverte de la natation

Patrick Schmitt-Découverte de la natation

Mouvements proches de l’axe du corps.
Lors du retour du bras hors de l’eau en crawl, vue frontale :

Patrick Schmitt-Découverte de la natation

Patrick Schmitt-Découverte de la natation

4) La respiration rythme la globalité du mouvement

Pour un crawl efficace le corps doit rester à l’horizontal, avoir le bassin fixe, et effectuer des roulis avec vos épaules, c’est-à-dire dégager votre épaule qui est dans la phase retour aérien, pendant que l’autre épaule doit être immergée. Pour garder l’horizontalité, battez des jambes et soufflez dans l’eau dès le premier ou second coup de bras, puis reprendre votre respiration sur le côté pour maintenir l’alignement du haut et du bas du corps.

Respirez, respirez,….

Flottez et avancez, c’est super, mais si vous ne respirer pas ou mal, vous n’irez malheureusement pas bien loin.
Il s’avère toutefois difficile de se rendre compte de ses propres erreurs, voir de les corriger. Demandez à un ami de vous filmer et observez ensuite votre nage, s’il vous le souhaitez, vous pouvez m’envoyer vos vidéos afin que je les analyse.

Vidéo analyse de Michael Phelps :

(SOURCES : Nathalie Gal-Savoir Nager, Patrick Schmitt-Nager, Mag Optimum, Paul Van Den Bosch-marc Herremans)

5 thoughts on “AMÉLIORER VOTRE CRAWL EN 5 MINUTES !

  1. Bonjour Miss,

    puis-je vous envoyer la vidéo d’une de mes dernières séance afin que vous la visionnez et accessoirement vous me corrigiez. Je stagne un peu ces derniers temps

  2. Bonsoir Miss Aqua Planet,
    Je nage le crawl, sans trop savoir ce que ça donne.
    J’ai entendu dire qu’il y a des tenants du roulis des épaules, d’autres de la rotation des hanches ou au contraire fixation du bassin.
    Quel avis avez-vous sur ça ?

    Bonjour Monsieur,

    merci pour votre message, j’en profite pour vous souhaiter une merveilleuse année avec une santé de fer et du bonheur.

    Pour répondre à votre question :

    Dire que nager consiste à rester en position horizontale équilibrée, est en fait incorrect.
    Le nageur actuel ne cherche pas à rester bien « à plat », sur le ventre ou sur le dos, à la surface.

    La recherche d’un ROULIS des épaules en Crawl et Dos, c’est à dire une rotation des épaules autour de l’axe longitudinal du corps, est une condition indispensable pour se propulser avec efficacité : l’immersion d’une épaule et le dégagement de l’autre permettent, en effet de chercher des appuis plus profonds, de diminuer les résistances à l’avancement et de faciliter la rotation de la tête pour inspirer.
    Il faut donc effectuer un léger roulis d’épaule, ce qui vous permettra d’avoir une plus grand amplitude dans vos mouvements de bras.

    Par conséquent, les épaules du crawler ou du dossiste ne restent jamais à plat : le nageur recherche sans cesse à se déséquilibrer et se e^rééquilibrer par une rotation de celles-ci à chaque mouvement de bras (le bassin, quant à lui, doit rester fixé de façon à ce que le nageur ne tourne pas complétement sur le flanc, voir sur le dos).

    J’espère avoir pu vous aider et que mes explications sont claires.

    Je vous souhaite un merveilleux weekend, au plaisir de vous lire à nouveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.