4 astuces pour pratiquer la marche aquatique en hiver

En hiver, ce n’est pas parce que le froid et le vent s’invitent sur votre parcours de marche aquatique ou de longe côte, que vous devez renoncer à votre entraînement ! Équipez-vous de la tête aux pieds pour parer la sensation de froid et adaptez votre vitesse de marche.

Découvrez 4 conseils pour garder votre motivation pendant vos séances hivernales !

 

1 – Le système «2 couches » du marcheur aquatique en hiver

Vous êtes de nature frileuse(x) et l’hiver a le don de jeter un froid sur vos motivations sportives ?
La solution consiste à enfiler 2 vêtements néoprène en hauts. Ces couches d’isolation successives vous protègent du froid, et vous permettent de moduler votre protection thermique au fil de l’effort. Car si le démarrage se fait à froid, vous vous réchauffez rapidement avec l’effort, avant de transpirer au bout de quelques minutes d’échauffement, et de réchauffer l’eau qui s’infiltre dans votre combinaison.
Le système 2 couches que je vous conseille après avoir passer de merveilleuses heures à donner des cours, par tous les temps :

« En haut, je porte un maillot (lycra néoprène sans cagoule, 2mm), pour garder la chaleur. Si vous n’avez pas de cagoule intégrée à votre combinaison, je vous conseille de prendre le lycra néoprène avec la cagoule intégrée. Par-dessus, j’enfile ma combinaison intégrale de 5mm avec cagoule intégrée, pour m’isoler du froid. Ensuite, je mets un bonnet ou une casquette,  des gants, des chaussettes néoprène, puis des chaussures néoprène. »

Important : évitez les lycra en coton, ils ont été conçu pour se protéger des rayons du soleil et non pas pour se tenir au chaud dans l’eau, optez pour du néoprène.

2 – Des extrémités toujours bien protégées du froid

Je privilégie également la protection des extrémités du corps :

« Je n’oublie jamais mon bonnet, l’idéal est un chapeau qui recouvre tout le tour de votre tête, mes gants néoprène 3mm, vous pouvez en acheter des plus épais, si vous avez des problèmes de circulation, des chaussettes néoprène 3mm ou plus et chaussures néoprène pour prendre soin de mes pieds. C’est par les pieds que le froid entre, tandis que 60 % de la chaleur corporelle est perdue par la tête ! »

ASTUCE, supplémentaire pour « le bout des doigts blanc en hiver »:

Mettez une petite bouillotte dans vos gants avant le début des cours et en garder une autre pour la fin du cours, il en existe des toutes petites qui peuvent se mettre à l’intérieur de vos gants, vos chaussettes.

Et pour le cou ? « il sera protégé par le col de votre cagoule ou votre combinaison avec cagoule ! »

3 – L’importance du ravitaillement lors d’une marche aquatique par temps froid

Pratiquer la marche aquatique en hiver vous fait consommer plus de calories, car votre corps requiert plus d’énergie pour vous réchauffer. Évitez donc de partir à jeun et glissez une barre énergétique ou des fruits secs dans votre poche.
N’oubliez pas non plus votre bouteille d’eau, car, contrairement aux idées reçues, le froid accélère la déshydratation !
Buvez de l’eau ou une boisson énergisante par petites gorgées avant et après le cours, et pour ce qui se pose la question,  » Comment faire pendant ? »Il existe des sacs à dos avec une poche d’eau intégrée.

Vous pouvez également opter pour une boisson chaude après le cours, mais sachez que j’aurais toujours du thé, ou une tisane pour vous au chaud ! 🙂

4 – Pour se changer sans avoir froid !

Et ne surtout pas oublier pour se changer, qui est très pratique, pour être au chaud et se changer à l’abri des regards, un super poncho, comme celui que mes élèves m’ont offert. :)….Encore merci pour ce cadeau, plus que pratique !
En adoptant ces 4 gestes essentiels, vous allez aimer marcher dans l’eau en hiver !

 

Vous avez aimez cet article ? Merci de partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge